Juin 082021

Laura et Raphael habitent dans une ancienne maison de gardien de voie de chemin fer avec leurs deux jeunes filles. Mais quand la famille s’agrandie, l’espace parrait directement plus petit!

Le projet de cette extention visait donc à créer une chambre supplémentaire à l’étage de leur maison.

(En hiver… en Normandie… avec cette petite famille qui habitent à l’intérieur… ) pour faire simple… 🙂

Maison avant extension
L’idée de départ était celle ci, avec en prime l’envie de dépasser le mur porteur de la cuisine située en dessous de l’extension.

Le positionnement de la chambre était important car il allait déterminer le déport dans le vide (ne pouvant pas être trop grand à cause d’une fenêtre du rdc) et déterminerait en même temps l’emplacement de la porte de la chambre (dans mon esprit le plus au centre possible mais contraint par l’intérieur existant.

Les mains en l’air !

L’ensemble est fabriqué en Douglas, laine de bois, panneaux de fibres de bois, ardoises.

Vue de la pénétration sur la maison existante

Au final, l’accés se trouve bien centré, avec une petite marche prolongée jusqu’au mur du côté du Velux pour descendre dans la chambre, s’assoir, lire sous le puis de lumière de velux.

L’ensemble étant quelque peu biscornue et les contraintes (structurelles, esthetiques) multiples, nous avons avancé pas à pas pour trouver les meilleures compromis possible à chaque étapes de construction.

Avant de raccrocher la glycine…

Le bardage est le même que celui existant de la partie du rdc, ce qui permet de créer un ensemble cohérent au final.

Jan 282021

Appréciant le torchis et les maisons à colombage, Fabienne a eu l’idée d’utiliser des anciennes poutres en chêne qui lui restaient pour faire ce faux colombage.

Les formes courbées des poutres et les traces laissées par leur histoire donnent à l’ensemble un charme particulier.

Il ne reste plus qu’à créer un muret de sous-bassement en pierre et à Fabienne de garnir d’un bel enduit pour parfaire le tout.

J’attends le résultat final avec impatience!

Jan 282021

L’ancien poulailler de Fabienne et Claude devenu ruine, ces derniers ont eu l’envie de vie .. et d’en refaire un!

Celui-ci sera mixte: 1/3 poules , 2/3 autre

L’idée était de faire deux murs en torchis, côté basse-cour et maison ainsi que deux murs en bardage, côté champs.

Un peu de Douglas, de tuiles d’occasions et de la bonne volonté permettront aux belles cocottes de dormir au chaud!

Sep 102020

Volets en chataîgnier …

Sep 102020

Une porte coulissante , en passe de devenir un volet…

Jan 312020

Porte 4 vantaux en châtaignier.

Du tronc nait la branche..!
Jan 162020

Après deux ans, je repasse prendre une photo de cette porte, faite avec les précieux conseils d’un ancien menuisier et le précieux chêne de monsieur R.

Après 2 ans, la jeune se porte bien…

Content de faire cette première porte cintrée de A à Z, j’y mets tout mon cœur et me souviens avoir eu quelques moments difficiles…

Rien de trop méchant, la porte survie, et à la fin, je suis content du résultat, et même… un poils charmé.

Sans peinture côté intérieur.

Ainsi, travail achevé, je lui jette un dernier coup d’œil machinalement au moment de partir.

A cet instant, je me rends compte qu’une partie de moi reste ici, dans cette porte. Drôle de sensation…

En tous les cas, pas moyen de l’emporter, cette fois ci! 🙂

bn

Deux autres fenêtres accompagnaient ce travail.

Juil 182018

Voici une terrasse bois faite en mai-juin 2018 chez Douglas et Nico

Leurs idée était d’entourer le jacuzzi placé devant la maison afin d’en profiter pleinement tout en gardant quelque chose d’épuré avec des lignes relativement simples, qui s’accordent le plus possible avec la maison.

Les lumières agrémentent l’ensemble en donnant à cette terrasse un petit esprit bateau et le toit du jacuzzi permet de profiter du bain même par temps triste…!

De plus, le cadre de ce jardin et le côté détendu de D&N font de ce lieu un endroit vraiment chouette, qui plus est, ouvert au public, puisque la maison fait aussi gîte.

.

La structure est faite en Douglas, bois dont la l’imputrescibilité naturelle permet de s’affranchir de traitement.

.

?

.

.

.

Août 222017

Christiane et Rémy sont deux retraités (79 et 88ans). Ils jardinent tous deux depuis des années et voyant la terre un petit peu plus basse à chaque printemps, il devenait compliqué pour eux de continuer cette activité.

Alors l’idée de faire une serre dans un coin de leur jardin, avec la possibilité de jardiner debout a été vite acceptée !

.

Quelques fenêtres de récup en chêne, des anciennes planches de vaguons de récupération également, un peu de Douglas pour la structures, quelques pierres pour le sous bassement et  … voici la solution.

.

Les planches servant de bacs pour recevoir la terre ont été brulées au chalumeau  pour obtenir cette couleur et durer plus longtemps dans le temps…

.

Et comme la famille aime la nature, un petit lit sur poulies permet de faire la sieste entre deux cueillettes..!

.

L’électricité est arrivée, la serre attend désormais sa future couleur pour la saison prochaine ainsi que le robinet d’eau pour faciliter l’arrosage au maximum.

Oct 012016

Cette petite extension en ossature bois est un local technique, ET de rangement… pour Laurent et sa famille. 

Le bardage à couvre joint est en pins douglas. La couverture est en tôles bac-acier noir renforcés car nous sommes près de la mer…

?

local laurent.

local laurent 2

© 2010 Des arbres aux hommes